Égratures

17 janvier 2011

Proposition de Jnet

Publié par poulopot dans Textes d'hivers

Je me lance direct dans une proposition, si tu me permets cette audace:
composer un texte qui fasse digérer, pas un texte ch…, non, un digestif.
Bah oui, en période post-fêtes, grosses galettes, c’est de saison, non ?

Bord d’eau

Bord d’elle

Bohème blême bruine d’oubli

Bourgueil, Bourgogne

Boit, bredouille

Bouille sous bonnet

Baille en biais

Bisbilles, broutilles, brèves de bavoir bottent en bouche

Bûche embuée  boude une bielle

Baume au beurre

Bémol blues

Bulle et bille

Badaud badine

Badoit 

 

1936calder.jpg

Alexander Calder, Kiki de Montparnasse II

 

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous ainsi que de nouvelles propositions, ce blog existe surtout grâce à vous… Merci!

 

10 janvier 2011

Proposition de Marie 2

Publié par poulopot dans Textes d'hivers

proposition : inventer une fable, sur n’importe quel sujet, et avec des animaux bien sûr

La cigale, forte de sa réputation de grande paresseuse (bien que grande ne s’entende ici que par la prégnance de son apathie et non par sa taille riquiqui) abreuvait continuellement la fourmi de ses turlutaines oiseuses.

La fourmi, pince-maille notoire s’il en fut (on disait d’elle qu’elle eut écorché un pou pour en avoir la peau !) attendait patiemment la fin de l’été pour faire ripaille, se délectant d’avance de toutes les carabistouilles que la chafouine ne manquerait pas de proférer, espérant ainsi bambocher à peu de frais.

Elle en était donc fort aise et vit arriver septembre avec délice.

La cigale, qui était tout sauf jobarde, vit l’automne poindre et commença à gambiller.

Ébaubie, la fourmi sa voisine vint la voir et lui tint à peu près ce langage :

« Dites-moi, Cigale, vous qui avez chanté tout l’été comme d’ordinaire, puis-je savoir ce qui vous rend si joyeuse ? Vous m’en voyez au demeurant bien réjouie, mais c’est que je me fais du tracassin pour vous ! »

La cigale, qui détestait par-dessus tout la chattemite, refusa tout net de s’expliquer et riposta d’un ton vif :

« Je me suis organisée ! » et elle toisa la péronnelle.

Quelques jours passèrent et la fourmi sans cesse épiait la cigale sa riveraine…

Un beau matin, n’y tenant plus, la sémillante cigale se planta devant la rapiate et l’invita à entrer en son logis. Il y avait céans une sorte de motte spacieuse fleurant bon l’humus et la jeune larve. Elle en désigna le sommet et jabota sans retenue :

« Je vous présente Jean-Paul et Chantal, mes deux vermisseaux reproducteurs. À eux deux, ils m’ont fourni une descendance digne des plus belles agapes ! Ainsi il me suffit de me pencher pour attraper mon dîner »

La fourmi resta coite.

Et la cigale de conclure :

« Pauvre amie, sachez que celui qui nage au milieu de la rivière n’est pas forcément con sur les bords. »

 

 

 

  cigfour.jpg

illustration récente

 

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous ainsi que de nouvelles propositions, ce blog existe surtout grâce à vous… Merci!

3 janvier 2011

Proposition de Nagaïneko

Publié par poulopot dans Textes d'hivers

Proposition : C’est l’enterrement d’un “objet” auquel tu tiens…
On le découvrira en fin de narration…
(En mode fun et rare…)

 

Voilà, ça y est, j’en ai un ! Même pas 12 ans et j’en ai un ! Nous l’avons choisi avec maman, la vendeuse a trouvé que je n’étais pas en retard et moi j’ai fait ma tête de vraie jeune fille comme m’appelle ma tante. En arrivant au collège, je l’ai dit à ma copine Valérie, mais elle aussi, en fait elle en a un, j’étais un peu déçue. Je l’aurais bien dit à tout le monde, mais je sais bien que ça ne se fait pas trop. Alors j’ai juste essayé de faire en sorte que ça se voit un peu… Jusqu’au jour où ça c’est vu franchement !

Ça c’est passé un mardi matin pendant le cours de Mr Lamolaire. Mr Lamolaire, c’est notre prof de sport et il est super beau mais vieux quand même, plus de 30 ans je pense. Bref, ce mardi-là, Lamolaire nous a annoncé qu’on avait  course de vitesse , les filles ont fait han ! et les garçons ouai ! Ça en général, c’est super simple à prévoir, les filles, elles aiment gym et c’est tout et les garçons, eux, ils aiment les sports co et la course. Sauf moi ! La gym, c’est comme la danse, le maquillage et le rose : je déteste ! Moi, j’aimerais devenir une femme Barbara Gould et être pilote d’avion ou exploratrice de gorilles au Rwanda, alors évidemment c’est pas pareil…

Donc course à pied, j’aime bien, plus que course de fond, parce que faire des tours de stade, c’est gravement chiant.

J’ai gagné mes deux premières courses et la troisième était contre des garçons et  y avait Yohan. Yohan, il est blond, beau et belge. J’étais amoureuse de lui l’année dernière en 6ème, mais bon j’étais jeune…

Quand le prof a dit à vos marques prêts partez, je suis partie comme une flèche et c’est à ce moment là que j’ai senti une déflagration au niveau de la poitrine. J’ai baissé la tête et j’ai vu deux pointes défigurer mon tee shirt. Mes seins tout neufs venaient de pulvériser mon sublime 80 B en deux. J’ai entendu Nathalie et Laurence éclater de rire, moi j’étais partagée parce que d’un côté, maintenant tout le monde savait que je portais un soutien gorge, mais de l’autre cette désintégration en vol et les deux baleines qui pointaient comme deux défenses d’éléphant sous mon tee shirt me donnaient l’air un peu ridicule. Je crois que c’est à partir de ce jour-là que l’on m’a surnommée super Jaimie, la femme aux seins bioniques…

Feu mon soutif a reposé au milieu de mes culottes et de mes chaussettes quelque temps avant d’atterrir  un jour de rangement dans la poubelle de la cuisine. Une vie courte, intense et explosive, une vie de soutif militant qui était contre l’emprisonnement du jeune nichon à peine pubère !

 

soutifmai68.jpg

Une bande d’enthousiastes qui brulent leur soutien gorge tout en en gardant un sagement attaché! Photo anonyme datant probablement du siècle dernier et plus précisément de mai 68…

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous ainsi que de nouvelles propositions, ce blog existe surtout grâce à vous… Merci! Et bonne année…

25 décembre 2010

Proposition d’M.A 2

Publié par poulopot dans Textes d'hivers

 

Poulopot a-t-elle envoyé sa lettre au Père Noël ? Pour répondre à la proposition d’M.A, je me suis ajoutée une contrainte oulipienne que j’aime bien qui s’appelle le S+7, c’est à dire substantif +7. La méthode S+7 consiste à remplacer chaque substantif (S) d’un texte préexistant par le septième substantif trouvé après lui dans un dictionnaire (S+7) donné. Ici il s’agit du petit Larousse 1998. À vous bien sûr de retrouver ma véritable lettre, un petit jeu de noël en quelque sorte…. Bonnes fêtes à tous !

 

Ma leucanie à la Perestroïka noire

 

Chère Perestroïka  noire,

 

D’abord, j’aimerais gagner au loubard. C’est trivial, j’en conviens, mais je te promets que si cette annexion je gagne, je ne te demanderai plus rien ! Reconnais que ça vaut la coutume !

Dans le cascadeur où ça serait impossible, je te livre pêle-mêle mes environnements.

- Une voyelle au Japon et pendant qu’on y est une voyelle autour du monégasque.

- Un foireux gras mi-cuit aux figurines.

- Une manucure chaude et élégante (très difficile à trouver)

- Un caviar pour ranger tous les outrages de ma marie-salope

- Un voisin pour m’évader

- Une résignation secondaire pour écrire

- et bien sûr plein de légalisations pour mon bloody mary !

 

Joyeux noir à tous et à l’annexion prochaine !

 

pouledenoel.jpg

 

Un poulpe de noir anonyme photographié par un photomaton anonyme

 

N’hésitez pas à me laisser des commères ci-dessous ainsi que de nouveaux proprio, ce bloody mary existe surtout grâce à vous… Merci!

 

 

12

juno39 |
Du polar à lier |
Broderies |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons