Égratures

14 avril 2012

La flippe du clique

Publié par poulopot dans Textes de printemps

 

D’abord j’écris, ça me vient par bouffées, par pulsions. J’aime souvent mon premier jet, je le trouve frais, plaisant et puis je m’y habitue et je ne l’aime plus. Alors, je le reprends, le tripatouille, le remodèle, il change de forme, ressemble à rien puis renaît autrement, se prend des bosses, des râteaux. Je le secoue comme un prunier, l’abandonne sur un coin de table, le gratouille du bout du clavier, peu à peu il me sourit. Je l’ai vu grandir, je lui ai mouché le nez, j’ai veillé tard quand il avait le feuillet en berne, je crois connaître ses défauts par cœur et je le re-aime.

Vient alors le jour où, fière comme un Proust, je décide d’envoyer, à des premiers lecteurs triés sur le volet, le chef d’œuvre. Je lui arrange sa mise en page, je vérifie sa police, je rouvre le dossier toutes les trente secondes.

Et je clique.

Et là, le vertige. Personne ne prendra soin de ce poussin-là comme moi ! On va le parcourir du regard, buter sur un mot, dégringoler en bas de la page. Il n’y a plus mes yeux pour le couver, d’un coup il a froid, il a l’air tout nu dans son Times New Roman glacé. Et puis, je ne suis plus là pour expliquer une tournure, justifier une fantaisie. Sans moi, je le sens, il ne marche plus. Inquiète, je guette son retour et la formule lapidaire qui viendra me parler de lui. Alors, je me précipite pour recueillir le moineau blessé puis je le range au chaud dans le dossier « égratures » où plein de copains comme lui attendent, attendent de grandir et que maman mère poule leur lâche la grappe.

Non vraiment, je n’aime pas le cri du clique le soir au moment de l’envoi.

La flippe du clique dans Textes de printemps breton-par-Victor-Brauner1-241x300

André Breton vu par Victor Brauner. Le regard vague, la bouche qui se tord, c’est clair cet homme vient de cliquer.

 

cendrars-par-Modigliani--244x300 dans Textes de printemps

Blaise Cendrars vu par Modigliani. La bouche en cul de poule, il louche vers son écran, Cendrars s’apprête à cliquer.

 

dali-eluard-235x300

Paul Eluard vu par Dali. Alors qu’il cliquait Eluard s’est autodétruit, reste son regard perplexe suite à la violence du choc.

 

dickens-par-Daniel-Maclise-234x300

Charles Dickens vu par Daniel Maclise. De loin, Dickens observe son ordinateur, une main caresse  son carnet qui jamais ne l’a trahi. Alors, cliquera ou cliquera pas?

 

huysmans-par-Jean-Louis-Forain-245x300

Huysmans vu par Jean-Louis Forain. L’œil incrédule, Huysmans, lit la réponse d’un éditeur. L’aurait pas dû cliquer.

 

joyce-par-J.E.-Blanche-208x300

Joyce vu par J.E. Blanche. You’r talking to me? I never clique again!

 

proust-par-Jacques-Emile-Blanche-246x300

Proust vu par J. E. Blanche. Proust fier comme un Proust. Il clique avec élégance, rien ne rebique.

 

zola-par-Manet-235x300

Zola vu par Manet. Zola accuse le clique d’être responsable de la sécheresse des relations humaines. Il refuse de cliquer.

9 Réponses à “La flippe du clique”

  1. Mira dit :

    C’est bien vrai tout ça ^^ Il faut que notre écrit tienne debout sans nous, pour pouvoir dévoiler tous ses mystères. C’est là tout notre travail…cliquing or not cliquing, zat iz ze qouèèschtieune

  2. MOB dit :

    C’est beau, c’est drôle : j’adore !

  3. Clicoris dit :

    Le clic c’est chic !! haaaaaaaaaaa clic out !

  4. Claire dit :

    Cette fille est folle et c’est tant mieux!
    Quel talent!
    Moi je ne clique jamais, rarement : c’est vrai que c’est une chose terrible.
    Quant au poussinet que tu nous as envolé récemment, il dort au chaud dans mes pages et prend sa becquée dans mes pensées. Sois sûre que je le câlinerai bientôt pour t’en dire deux mots.

  5. Aurélie dit :

    Ahah, c’est drôle et ça remonte le moral !!! Merci Poulopot :)

  6. Jean-Emmanuel dit :

    Je me suis bien retrouvé en lisant ton très beau texte bravo… Ton style est original et parfait ;)

  7. poulopot dit :

    merci, j’ai fait un tour chez les elfes, c’est de plus en plus fluide…. bravo ! ça me semble si difficile l’écriture de roman!

  8. Cécile Alix dit :

    Ah, ah ! Extraordinaires, les portraits de cliqueurs !!!! Moralité : toujours se cacher quand on clique !

    Belle route à ton projet !

  9. Cécile Alix dit :

    PS : N’empêche, tu as raison : c’est dur de lâcher le poussin… jamais certain qu’il soit capable de voler… et, en face, quels genres d’yeux vont le juger ?
    Pffffff… si tu voyais ma tête de cliqueuse depuis que l’Oscar est envoyé !
    Soutiens ton désarroi…

Laisser un commentaire

juno39 |
Du polar à lier |
Broderies |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons