Égratures

7 février 2011

Proposition de Florence 2

Publié par poulopot dans Textes d'hivers

Alors la voilà ma consigne :

Pourquoi y a-t-il quelque chose et pas plutôt rien ?

Pas d’écriture philosophique. Pas de référence à Leibniz. Juste ce qui vient en écriture quand tu lis ça.

 

Devant mon ordinateur perplexe

Dans le métro, les yeux plongés dans le regard noir de ma voisine

Dans mon lit, en regardant la couverture d’un Journal de galère d’Imre Kertész

Sur mon canapé, une couverture en poil orange sur les genoux

Dans la cuisine, en épluchant des frites

En écoutant Agnès Jaoui chanter Canta

En cherchant mes rides devant la glace

Dans mon bain, en faisant des bulles

En remettant le bonnet sur les oreilles de ma fille

En faisant un puzzle de Mowgli sur le ventre de Baloo

En écoutant la maison vivre de loin

En retrouvant le rire d’une amie d’enfance

En débarrassant la table des restes de la chandeleur

J’ai passé cinq jours entiers avec cette phrase

Pourquoi y a-t-il quelque chose et pas plutôt rien ?

… Et rien !

 

Poulopot

 

carrblancsurfondblanc.jpg

Carré blanc sur fond blanc 1918, Kasimir Malevitch

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous ainsi que de nouvelles propositions, ce blog existe surtout grâce à vous… Merci!

3 Réponses à “Proposition de Florence 2”

  1. M.A dit :

    Vive les p’tits riens qui embellissent notre vie ??!!
    Merci au bonnet de tomber, au puzzle de nous laisser aller et vive la Reine, j’ai eu la fève….

  2. lazard dit :

    Je ne sais pas ce qu’en dirait Mr Leibniz, mais moi… je me régale de ton écriture. Et puis voici ce qu’il y a… de beaux textes à lire, ce n’est pas rien…

    Je réfléchis, je réfléchis et je t’en envoie une autre. Finalement, j’aime mieux faire écrire les autres. Pour le moment, moi c’est rien…

  3. dane dit :

    ce qui me vient là c’est :
    « On lui avait pourtant bien dit de ne jamais ouvrir cette porte ! »

Laisser un commentaire

juno39 |
Du polar à lier |
Broderies |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instantanés littéraux d'Afr...
| Réflexions pédagogiques par...
| Abandons